IMG_0454

 Nos beaux doudous, Stéphane Servant, Ilya Green, Didier jeunesse

Difficile de se séparer de son doudou quand il prend toute la place. Alors, quand papa et maman disent qu'il est temps de le quitter, autant partir avec lui, même si finalement une rencontre pourrait bien tout changer.

J'avais un doudou.
Un doudou tout petit, tout doux.
Il me suivait partout.
J'étais né avec lui.
Je ne pouvais pas vivre sans lui.

Sur les sublimes illustrations hautes en couleur d'Ilya Green, Stéphane Servant nous offre une histoire sur l'enfance qu'il faut un jour quitter. Les doudous sont ici l'enfance, si douce qu'on ne veut pas vraiment en sortir. Puis, un beau jour, sans l'avoir vraiment prévu, on finit par grandir, jouer avec d'autres personnes que son doudou et construire de nouveaux jeux. Les doudous doivent partir, même s'ils finiront par revenir puisqu'ils feront toujours partie de notre vie.